Vous êtes-vous déjà demandé d'où venait le riz?

Vous êtes-vous déjà demandé d’où venait le riz?

On peut difficilement imaginer un aliment de base plus universel que le riz, une source alimentaire vitale pour près des deux tiers de la population mondiale. La culture du riz trouve ses origines en Chine, il y a plus de 5 000 ans. Le riz a ensuite fait son apparition en Grèce antique, et dans le delta du Nil, pour éventuellement atteindre le Nouveau Monde au 17e siècle.

C’est par hasard que les premiers colons américains ont commencé à cultiver le riz. En 1685, un navire en provenance de Madagascar endommagé par la tempête aborda à Charles Towne Harbour, en Caroline du Sud. En guise de remerciement pour les réparations effectuées, le capitaine du navire donna aux cultivateurs locaux une petite quantité de « grains de riz doré ». Les marais d’eau douce des Carolines et de Georgie se sont avérés des environnements idéaux pour la culture du riz. En fait, ces plaines d’inondation riches et détrempées ne pouvaient servir à grand-chose d’autre. En 1700, le riz était devenu une culture d’importance pour les colons. Des actes de vente de cette année indiquent que 300 tonnes de « riz doré de Caroline » furent expédiées en Angleterre.

Le travail manuel ardu requis pour la culture du riz a donné naissance à l’ère des plantations des États sudistes. L’équipement agricole du temps convenait peu aux exigences de préparation des sols détrempés, à la plantation, à la récolte et au tri du grain. Même la production de riz sur de petits lots exigeait des centaines de travailleurs manuels.

En 1726, le port de Charleston exportait près de 4 500 tonnes métriques de « riz doré de Caroline », qui était devenu la norme mondiale en matière de riz de qualité. Au moment de la révolution américaine, le riz était devenu l’un des commerces les plus importants de la nation.

Les bouleversements de la guerre civile, combinés aux ravages des ouragans et à la concurrence des autres récoltes, ont poussé la riziculture vers l’Ouest. C’est durant cette période que le riz est devenu une culture importante en Arkansas, au Texas, en Louisiane et au Mississippi. Ce n’est que lorsque les méthodes de culture mécanisées sont devenues pratiques, dans les années 1880, que la culture du riz dans le Sud devint à nouveau viable.

La Ruée vers l’or de Californie, en 1849, a déclenché un boom de riz à l’ouest du pays. L’arrivée constante d’immigrants chinois a créé une demande qui a incité les cultivateurs de la vallée de Sacramento à planter et à récolter du riz. En 1920, la Californie était devenue un important État producteur de riz.
Depuis ses modestes débuts en Caroline du Sud, le riz continue de compter parmi les produits agricoles et d’exportation importants des États-Unis. La grande qualité du riz américain est respectée partout au monde, tout comme les méthodes de culture et de production novatrices qui y sont mises en œuvre. De nouvelles techniques ont permis de réduire le temps passé dans les rizières à seulement sept heures-personnes par acre, alors que certains riziculteurs d’Asie en nécessitent 300!

Grâce à des pratiques efficaces de classe mondiale, les États-Unis comptent désormais au nombre des plus grands exportateurs de riz au monde.